Eglise catholique Vuissens FR _____________________________________ Type: Traction: pneumatique Tirage: pneumatique Sommiers à membranes Année: 1904 Inauguration: 3 juillet 1904 Facteur: Heinrich Spaich, Rapperswil Claviers: 2 + pédale Jeux: 10 Clavier I, (C-f’’’), Grand-Orgue Principal 8' Flûte 8' Bourdon 8' Prestant 4' Flûte 4' Clavier II (C-f’’’), Positif Flûte 8' Salicional 8' Flûte 4’ Flageolet 2' Trémolo Pédale (C-d’) Soubasse 16' Accouplements, accessoires: - Acc. normaux II – I, II – P, I – P - Octaves aiguës I – I, P – P - 3 combinaisons fixes (P, MF, F) Etat : 2022
1889 Une souscription dans la paroisse pour un nouveau maître-autel dépassant de beaucoup la somme nécessaire, on commande un orgue de six jeux à Heinrich Spaich de Rapperswil SG. L’orgue étant inauguré le 2 juin déjà, il doit s’agir d’un petit instrument d’occasion prêt à être monté. En effet, au tournant du siècle, Spaich fait fréquemment paraître des annonces proposant de tels orgues d’occasion dans les quotidiens fribourgeois. 1904 La manufacture Heinrich Spaich construit son opus 54, un orgue pneumatique de dix jeux sur deux claviers et pédale, qui coûte 4500 francs. On peut supposer un rapport avec l’orgue Spaich de >Surpierre, l’opus 51 installé l’année précédente avec deux jeux de plus: c’est en effet le curé doyen de Surpierre qui préside à l’inauguration du nouvel instrument de Vuissens. 1923 Le facteur d’orgues Henri Wolf-Giusto de Fribourg installe une soufflerie électrique. 1954 Le Conseil d’Etat fribourgeois autorise la paroisse de Vuissens à faire électrifier la sonnerie, à réparer les orgues et à contracter un emprunt. La priorité est donnée à l’électrification des cloches. 1958 La paroisse profite de la réparation de l’orgue pour procéder à une transformation fondamentale. La Liberté du 5 juillet 1958 précise: «Cet orgue est mal placé: il forme un gros carré au milieu de la tribune, séparant les chantres en deux groupes, ce qui ne facilite pas la fusion des voix. On décide de transformer l'orgue et la tribune. M. E[mile] Dumas, à Romont, se charge du tout.» Le buffet d’origine disparaît, et les sommiers de l’orgue, disposés en profondeur par Spaich, comme à Surpierre, sont divisés de part et d’autre de la porte d’accès à la tour, tout au fond de la tribune: le Grand-Orgue à gauche, le Positif et la Pédale à droite. Emile Dumas retourne également la console de Spaich vers l’arrière et la place à l’extrême bord de la balustrade. En outre, il remplace les tirants de registres de 1904 par des dominos en plastique, et il installe un Flageolet 2’, probablement à la place d’une Eoline 8’. 2021 Le facteur d’orgues Raoul Morel de Romont, qui assure l’entretien de l’instrument actuellement sans titulaire, effectue un relevage. Pour la soufflerie située dans la tour, il aménage une prise d’air à l’intérieur de l’église, et il installe également un pédalier neuf construit dans les dimensions d’origine ainsi qu’un nouveau banc.
Histoire
Sources: La Liberté, 31.07.1904, 06.02.1954, 05.07.1958 Apollinaire Dellion, Dictionnaire historique des paroisses catholiques du canton de Fribourg, vol. 12/1902, p. 189 Inventaire des archives de la manufacture d’orgues Wolf/Bénett, Bibliothèque cantonale et universitaire, Fribourg 2020 Informations et photos 2022: Dr. François Comment, Burgdorf
Orgelverzeichnis Schweiz
Profil d‘orgue Eglise catholique Vuissens FR