1468 Un orgue de chœur dont on ignore la date de construction est supprimé lors de la pose des stalles. 1492 Un nouvel orgue de chœur est installé au-dessus des stalles par Maître Pierre de Fribourg. 1507 Un grand orgue est commandé à Jean Piat de Romont. 1523 L'orgue de chœur est remplacé par un instrument neuf. 1688 Un nouvel orgue de chœur est acheté à Dom Jean Ecoffey. 1709 Les deux orgues de la collégiale sont réparés par le facteur Emanuel Bossart de Berne. 1718 Réparation du grand orgue par un moine franciscain. 1733 Les facteurs Joseph et Victor Ferdinand Bossart de Baar ZG construisent un nouvel orgue sur la tribune ouest. 1734 Le petit orgue de chœur, placé depuis 1715 derrière le maître-autel, est vendu à l’abbaye de la Fille-Dieu de Romont. 1789 Le grand orgue est réparé par Joseph Anton Moser de Fribourg. Celui-ci y ajoute un jeu et un pédalier neufs. 1830 Relevage par Jean Savoy d'Attalens. 1838 Aloys Mooser juge l'orgue irréparable et propose d'en construire un neuf, sans succès. 1871 L’ancien orgue est mis en vente en mars 1871 (voir annonce) et acheté par la paroisse d’Autigny FR. Il sera remplacé dans l’église de ce village fribourgeois par un orgue pneumatique Kuhn en 1908. 1872 Nouvel orgue du facteur parisien Joseph Merklin, à l’époque exilé en Suisse à cause de la guerre franco-prussienne. L’instrument compte 24 jeux sur deux claviers de 56 notes et un pédalier de 28 notes; il est doté de machines Barker ainsi que d’une série de pédales de combinaison. L’orgue est comparable à celui que Merklin à construit l’année précédente pour l’église de >Martigny-Ville VS. Le buffet néo-gothique est conçu par les frères Klem de Colmar, des sculpteurs alsaciens spécialisés dans le mobilier d’église. L’instrument neuf est inauguré avec grand succès le 11 avril. 1883 Réparation de la soufflerie par le facteur Péan-Coquoz. Celui-ci étant incapable de mener à bien son travail, on fait appel à Friedrich Goll de Lucerne pour le terminer. 1911 Restauration complète de l’instrument et installation d’une soufflerie électrique par le facteur Henri Wolf-Giusto de Fribourg. Une réinauguration de l’orgue a lieu en 1912. 1928 Relevage par le facteur Henri Wolf-Giusto. 1939 Dans le cadre d’une importante rénovation intérieure de la collégiale un grand trois-claviers est commandé au facteur français Victor Gonzalez, le représentant principal du jeune mouvement néoclassique en France. Le matériel arrive en gare de Romont en août 1939, quelques semaines seulement avant que n’éclate la Deuxième guerre mondiale. Gonzalez et ses ouvriers ne pouvant quitter la France occupée, le chantier reste bloqué. 1942 En été, la manufacture Kuhn de Männedorf ZH est chargée de monter l’instrument et de fournir les jeux d’anches non encore livrés par Gonzalez. 1943 Comme prévu, l’orgue complété compte 54 jeux sur trois claviers et pédale (>composition). Au lieu de l’audacieuse façade ouverte dessinée par Gonzalez (voir illustration), qu’il juge «devanture d’orgue genre cinéma», le curé de l’époque fait installer une façade néobaroque des plus conventionnelles. Le nouvel instrument est inauguré à Noël. 1992 Hans Dietrich, le successeur du facteur romontois Jean-Marc Dumas décédé en 1987, est chargé d’un relevage dont le résultat s’avère catastrophique et qui conduit à la faillite et à la disparition de la manufacture Dumas. 1995 Le facteur Jean-Daniel Ayer de Vauderens reconstruit entièrement l’instrument. La partie mécanique (sommiers et transmissions) est neuve. Des 54 jeux anciens, seuls 44 sont réutilisés (>composition). La traction est purement mécanique, alors que le tirage est double: la nouvelle console en fenêtre est dotée aussi bien de tirants traditionnels que de dominos agissant sur un système de valves électropneumatiques régies par un combinateur. 2019 Suite à une procédure en marché public, la manufacture d’orgues Quentin Blumenroeder de Haguenau (Alsace) réalise d’importants travaux visant à améliorer l’instrument tout en sauvegardant son esthétique néoclassique. La console et la composition sont modifiées, et tous les jeux sont réharmonisés. L’orgue est partiellement jouable à Noël.
Histoire
Sources: Le Confédéré de Fribourg, 10.03.1871; Le Chroniqueur, 11.04.1872; La Liberté, 09.03.1872, 13.01.1912, 19.12.1992, 20.12.2019; La Gruyère, 10.09.2020 Apollinaire Dellion, Dictionnaire historique des paroisses catholiques du canton de Fribourg, vol. 10/1899, p. 386s. Erwin Messmer: Débâcle pour Grand Orgue, in: Du, die Zeitschrift der Kultur, 8/1993, p. 61-67 Nicolas Schätti/Aloys Lauper: Les orgues de la Collégiale de Romont, in: Patrimoine fribourgeois 6/1996, p. 68-70 François Seydoux, Les orgues du pays de Fribourg de l’époque romantique, in: Patrimoine fribourgeois 14/2002, p. 54, 66, 84 Inventaire des archives de la manufacture d’orgues Wolf/Bénett, Bibliothèque cantonale et universitaire, Fribourg 2020 Photos orgue 2014: Christoph Hurni, Berne; photo tribune: Programme d’inauguration 2020 Photo console et composition 2019: Manufacture Blumenroeder, Haguenau; Photo vue de la nef 2022: Damien Savoy, Progens Mise à jour 2022 et photo console 1997: Dr. François Comment, Burgdorf.
Annonce parue dans «Le Confédéré de Fribourg» du 10 mars 1871
Collégiale Romont FR __________________________________ Type : Traction : mécanique Tirage : électropneumatique Sommiers : à coulisses Année : 1995 Inauguration : 12 novembre 1995 Facteur : Jean-Daniel Ayer, Vauderens Transformation : 2019 Inauguration : 12 septembre 2020 Facteur : Quentin Blumenroeder, Haguenau F Claviers : 3 + Pedal Jeux : 46 Clavier I, C – g’’’, Grand-Orgue Bourdon 16 ’ Montre 8 ’ Flûte 8 ’ Bourdon 8 ’ Prestant 4 ’ Flûte 4 ’ Doublette 2 ’ Fourniture IV - VI 1 1/3 ’ Cymbale 1 ’ Cornet V (c’-g’’’) 8 ’ Trompette 8 ' Clairon 4 ' Clavier II, C – g’’’, Positif - Gambe 8 ’ + Salicional 8 ’ Bourdon 8 ’ Prestant 4 ’ Flûte 4 ’ Nasard 2 2/3 ’ - Flûte 2 ’ + Doublette 2 ’ Tierce 1 3/5 ’ - Cymbale ¼ ’ + Cymbale 1 ’ - Trompette 8 ’ + Cor anglais 8 ’ Cromorne 8 ’ Tremblant Manual III, C - g''', Récit expressif Diapason 8 ' Flûte à fuseau 8 ' Gambe 8 ' Voix céleste 8 ' Principal 4 ' Flûte 4 ' Sesquialtera 2 2/3'+1 3/5 ' + Nasard 2 2/3 ' Flageolet 2 ' Plein-jeu 1 1/3 ' Basson 16 ' Trompette 8 ' Hautbois 8 ' Voix humaine 8 ' Clairon 4 ' Tremblant Pédale, C – f’ + Contrebasse 32 ’ Principal 16 ’ Soubasse 16 ’ - Principal 8 ’ + Flûte 8 ’ - Bourdon 8 ’ + Violoncelle 8 ’ Flûte 4 ’ Bombarde 16 ’ Trompette 8 ’ Clairon 4 ’ +/- = modifications par Blumenroeder Accouplements, accessoires : - Acc. III – II, II – III, III – I, II – I - Tirasses III – P, II – P, I – P - Octaves graves III – III, III – I - Octaves aiguës III – P - Combinateur électronique Etat: 2019
Orgelverzeichnis Schweiz
Profil d‘orgue Collégiale Romont FR